Horaire des cours de Karaté

Les cours de karaté sont offerts 12 mois par année

LUNDI
17h45 à 19h30

MERCREDI
18h00 à 19h30

SAMEDI
11h30 à 13h00

(de septembre à juin)

Inscription en tout temps

514-266-6927

Tarifs des cours de Karaté

Choisissez le forfait qui vous convient

Enfants (5 à 11 ans) 1 x semaine
3 mois
100$
6 mois
170$
Sept. à Mai
250$
Enfants (9 à 11 ans) 2 ou 3 x semaine
3 mois
160$
6 mois
225$
1 an
375$
Ados (12 à 17 ans) 2 ou 3 x semaine
3 mois
210$
6 mois
315$
1 an
490$
Adultes (18 +) 2 ou 3 x semaine
3 mois
280$
6 mois
390$
1 an
650$
     

Prix sujet à changement sans préavis
Affiliation à l'AKS et équipement en sus

Premier
cours d'essai gratuit

Inscription
en tout temps

Rabais
étudiant

18 + temps plein

Forfait
famille

Kihon

KIHON

TECHNIQUES

Le karaté shotokan est une discipline répétitive, une ceinture noire avancée aura probablement exécuté le mouvement du coup de poing «Oi-Tsuki» des millions de fois dans son parcours de karatéka et il doit sans cesse chercher à améliorer sa technique, à trouver une nouvelle sensation, toujours plus efficace. Les «kihon» sont des séries de mouvements de base pratiqués dans le vide afin d'en perfectionner la maîtrise, la force et la compréhension de la technique.

Au début, les techniques doivent être pratiquées lentement afin d'assimiler toutes les subtilités de celles-ci. Lorsque la compréhension du mouvement est bien absorbée, on peut augmenter le rythme tout en gardant un maximum de concentration. Au final, la technique sera efficace et dépourvue de mouvements parasites au point de devenir un automatisme.

Lorsque les techniques sont comprises, nous pouvons les combiner avec d'autres pour créer des enchaînements.

Coordination, vitesse, force, «kime» et fluidité.

Kata

KATA

SHOTOKAN

Kata individuel
Dans le karaté shotokan, le kata est beaucoup plus qu'une suite de techniques de base (kihon). Le kata doit devenir, avec la pratique, un combat contre des adversaires imaginaires. En exécutant un kata, le karatéka doit s'imaginer entouré d'adversaires et être prêt à effectuer des techniques défensives et offensives dans toutes les directions. Il doit faire sentir la présence de ses adversaires. En effet, le kata permet la pratique des techniques de base, la réalité de celles-ci, mais aussi le côté «budo» du karate, l'attitude martiale, la concentration et la maîtrise de ses mouvements.

Tout kata débute et se termine par le salut.

Chaque mouvement d'un kata s'explique par une application réelle (Bunkaï).

Chaque kata a son propre rythme. Il est primordiale de saisir la rapidité ou la lenteur des mouvements ainsi que l'étirement et la contraction des muscles.

La respiration est tout aussi importante; la plupart du temps, on inspire lors d'un blocage et on expire lors d'une attaque.

Finalement, le regard. Il faut avoir une vision périphérique. Un bon truc est de ne rien fixer de précis. Cependant, chaque mouvement est précédé d'un regard, n'oubliez pas qu'il s'agit de plusieurs adversaires. Vous devez donc porter votre regard vers l'adversaire avant d'effectuer une technique.

Kata équipe
Souvent formé de trois karatékas, le kata équipe consiste premièrement à executer simultanément le kata avec une précision et un synchronisme presque parfait. Les karatékas démontrent ensuite les applications avec réalisme, ce qui donne un spectacle des plus intéressant.

Les deux karatékas Jessica Huneault et Marie-Claude Germain du dojo Tai Sei karaté, ainsi que leur coéquipière Valérie Boulos, remportent la médaille de bronze (3e place) lors du Championnat mondial de karaté de la JKS, au Japon, en juillet 2013. Félicitations !

- JKS Japan World Karate Championships - July 28th, 2013
- Team Canada - Team Kata - Female 18+
- Kata : Kanku Sho

Bunkai

BUNKAÏ

APPLICATION

Le «Bunkai» est la suite logique du «Kata», c'est l'interprétation d'une technique de combat et son application pratique avec un ou plusieurs partenaires. Chaque mouvement de kata a son sens, le «Bunkai» est parfois évident, mais parfois difficile à cerner. De plus, les «Bunkai» varient souvent d'un instructeur à l'autre, mais ils devraient toujours rester le plus efficace possible.

Il ne faut pas oublier que les techniques exécutées dans le kata ont évoluées dans le temps et ont parfois été adaptées ou déformées. À ces changements se superposent les influences des senseis ayant enseigné (et donc appris) ceux-ci.

Les bunkai permettent au pratiquant d'apprendre à ajuster sa distance, son rythme ou encore à s'habituer à combattre des personnes de taille différente.

Kumité

KUMITÉ

COMBAT

Kumité
Le combat libre permet aux participants d'utiliser toutes les techniques acquises et de les concrétiser dans un affrontement où rien n'est prédéterminé. Le karatéka doit être à la fois calme et vif d'esprit afin de profiter de la moindre ouverture de l'adversaire. Dans l'esprit des arts martiaux, la réussite d'une technique est autant un acte mental que physique. Il existe plusieurs sortes de kumité (prédéterminé, semi-libre et libre).

Gohon kumité
L'attaque sur cinq pas. Évolution naturelle des «kihon», le «Gohon kumité» est la première forme de combat que le débutant pratiquera. L'attaquant applique une technique de base déterminée à l'avance par l'instructeur, et ce, en avançant cinq pas (un technique par pas) il s'agit de la même attaque répétée cinq fois. Celui qui se défend recule en effectuant le blocage approprié et contre-attaque au 5e coup. Le «Gohon kumité» permet à la ceinture débutante d'apprivoiser le contrôle, la notion de distance, la synchronisation et le centre d'équilibre.

Sanbon kumité
L'attaque sur trois pas. La plupart du temps, le «Sanbon kumité» est fait sans le compte du senseï, il s'agit d'une attaque controlée et déterminée à l'avance, et ce, sur trois pas.

Ippon kumité
Aussi appellé «Kihon Ippon Kumité» puisque ses attaques sont des techniques de base, cepandant celles-ci sont déclenchées à la guise de l'attaquant. Habituellement, le blocage et la contre-attaque sont libres. Une attaque est suivie d'un blocaque et d'une contre-attaque pour chaque technique effectuée. L'attaque est faite en partant de la position «zenkutsu-dachi» (position avant) tandis que le défenseur reste en position «yoï» (attente).

Jyu Ippon Kumité
Le « Jyu Ippon Kumité» est la dernière étape avant le combat libre, probablement que plusieurs karatékas auront été initiés au combat de competition déjà, cepandant ce type de combat est très important au bon développement d'un athlete complet. Il s'agit donc d'un combat où les deux adversaires sont en mouvement, mais dont la technique est préalablement annoncée verbalement à l'adversaire. Tori (l'attaquant) doit bouger pour trouver une faille ou le moments propice pour effectuer son attaque, il peut distraire son adversaire par des changements de rytme ou des feintes légères afin de rendre sa lancée aussi imprévisible que possible. Lorsqu'il a trouvé ce moment précis, il déclanche une attaque décisive sur un pas. Uke (le défendeur) doit alors réagir en bloquant correctement et en ripostant rapidement et précisément d'un attaque dévastatrice (mais controlée). Ce genre de combat développe les réflexes, le sens de l'opportunité, de la distance, du «timing», le zanchin ainsi que le contrôle.

Jyu kumite
Dans le combat libre chaque partenaire attaque quand et comme il le souhaite, il peut s'agir d'une seule attaque, d'un enchaînement, d'un timming... Les coups doivent toucher l'adversaire, mais non portés de toutes nos forces. En compétition de karaté, les coups sont réglementés. Un arbitre et des juges évaluent les techniques des compétiteurs. Les coups en bas de la ceinture sont interdits et le contact au visage doit être contrôlé. Le combat de compétition se pratique avec un protecteur buccal, des gants rembourrés, une coquille pour les hommes et des protège seins pour les femmes. Presques toutes les techniques sont permises à la condition d'être contrôlées : atemis, blocages, coup de pieds, coups de poing, balayages, feintes, etc.

Compétition

Affiliation
Passeport de karaté de l'AKS

L'AKS vérifie la validité des passeports des participants. Il est de la responsabilité de l'élève de s'assurer que celui-ci a son passeport de karaté valide. Cet avis est d'une grande importance pour l'intégrité du membre et la validité de l'assurance en cas d'accident. Aucune affiliation ne sera traitée dans les 30 jours précédent l'événement.

Contactez votre instructeur
pour obtenir le formulaire d'adhésion
ou de renouvellement.

Compétition

Régionnale - Provinciale - Internationnale

Les compétitions régionnales et provinciales (avril, octobre et novembre) s'adressent aux karatékas de 7 ans et plus, ceintures jaunes à noires. C'est l'occasion parfaite pour apprendre à gérer son stress et développer les bons réflexes en situations de combat. C'est également un contexte idéal pour se mesurer aux autres karatékas (classés par âge et par grade) dans un cadre de compétition sécuritaire.

Coupe de la relève - Coupe Jeunesse - Coupe du Québec - Championnat du monde JKS
Le passeport de karaté de l'AKS doit être valide au moins 30 jours avant l'évènement.

Kata - kyu
En kata individuel et d'équipe, les ceintures de couleur peuvent effectuer le KATA de leur niveau ou celui du niveau précédent. En cas d'égalité, la note la plus basse est rajoutée, puis la plus haute au besoin. Si l'égalité persiste, les compétiteurs concernés refont le même KATA.

Kata - dan
En kata individuel et d'équipe, les ceintures noires peuvent effectuer le KATA Bassaï dai ou un KATA avancé usuel. En cas d'égalité, la note la plus basse est ajoutée, puis la plus haute au besoin. Si l'égalité persiste, les compétiteurs concernés font un KATA différent de celui exécuté en finale (Bassai dai et plus). Il est possible de faire celui présenté en demi-finale ou en éliminatoire.

Kata - équipe
Les catégories sont mixtes et réparties ainsi : [jaunes et oranges], [vertes, bleues et mauves], [brunes et noires]. Les groupes d'âge sont : 7 à 12 ans, 13 à 17 ans et 18 ans et plus. Les 4 finalistes des catégories de ceintures brunes et noires effectuent le bunkaï de leur KATA (minimum 5 techniques démontrées). Aucun son et aucune indication externe sont permis durant le kata.

--

Équipement obligatoire
KARATEGI blanc sans inscription, sans bande ni liseré, de grandeur réglementaire, protections de poing réglementaire, protège-dents, coquilles pour les compétiteurs masculins.

--

Quelques vidéos de compétitions Tai Sei Karaté Montréal
Coupe Jeunesse 2014
Coupe de la Relève 2014
Coupe Jeunesse 2013
Coupe du Québec 2013
Compétition Regionale 2013
Coupe Jeunesse 2012
Coupe du Québec 2011
Coupe du Québec 2011 - Photos
Compétition régionale 2011

Camp d'entrainement

Affiliation
Passeport de karaté de l'AKS

L'AKS vérifie la validité des passeports des participants. Il est de la responsabilité de l'élève de s'assurer que celui-ci a son passeport de karaté valide. Cet avis est d'une grande importance pour l'intégrité du membre et la validité de l'assurance en cas d'accident. Aucune affiliation ne sera traitée dans les 30 jours précédent l'événement.

Contactez votre instructeur
pour obtenir le formulaire d'adhésion
ou de renouvellement.

Camp d'entraînement

Été - Automne - Hiver

Camp d'été - Camp d'automne (brunes et noires) - Camp d'hiver
Les camps d'entraînement d'été (juillet/août) et d'hiver (février) réunissent un grand nombre de karatékas de partout au Québec et des Maritimes. Tous les grades sont acceptés, mais un niveau minimum d'expérience est préférable afin d'apprécié l'évènement. Les camps se déroulent sur 3 jours à raison de 2 cours par jour. Le camp d'automne (2 jours / octobre) quant à lui est réservé au ceintures brunes et noires.

Les cours de karaté sont sous la direction de Yutaka Katsumata, 8e dan et d'un sensei invité du Japon.

Parmi les sensei invités par le passé, nous avons eu la chance de recevoir :

  • Feu Sensei Tetsuhiko Asai, 9e Dan
  • Feu Sensei Seigo Yamaguchi, 8e Dan
  • Sensei Toshiyuki Arai, 8e Dan
  • Sensei Masayoshi Kagawa, 7e Dan
  • Sensei Shiji Nagaki, 4e Dan
  • Sensei Yutaka Koike, 6e Dan
  • Sensei Hajime Matsue, 4e Dan
  • Sensei Takashi Yamaguchi, 6e Dan
  • Sensei Saori Okamoto, 3e Dan
  • Sensei Takuya Makita, 5e Dan

Le passeport de karaté de l'AKS doit être valide au moins 30 jours avant l'évènement.

Le but ultime du karaté-do ne réside pas dans la victoire ou dans la défaite,
mais dans l'épanouissement de la personnalité de ses adeptes.
Gichin Funakoshi

Réfléchis et élabore chaque fois que tu rencontres un doute dans ton entraînement.
C'est après avoir trouvé une solution que viendra un compréhension profonde.
Miyamoto Musashi